Production graphique
Sans chercher à les imiter, j’ai été influencé par I. Bilibine (illustrateur russe), Dali, Delacroix, Escher, Magritte, Moebius, Mucha, Siudmak, Warhol.

Je reproduis la réalité pour mieux la comprendre, retranscrire une impression, une ombre, une forme,une couleur, mais mon côté architecte me pousse à la reconstruire, à laisser ma marque. La nature est multiforme mais je n’en garde qu’une facette telle que je la perçois, pour la faire partager.

Par mon goût des matières et des textures, du geste, je reste proche de l’artisan. J’ai longtemps utilisé des techniques numériques mais malgré leurs multiples séductions, je ne retrouvais pas la sensualité des matières et je suis revenu au dessin au crayon et au pastel, à l’aquarelle et récemment à l’acrylique.
Je retrouve la magie de transformer un ensemble de matières brutes en un tout ordonné porteur d’émotions.

Je cherche toujours à élaguer tout ce qui est superflu pour ne garder que l’essentiel, ce qui représente l’idée que je veux faire partager.

Je réfléchis beaucoup en amont, je fais de rapides esquisses pour fixer les grandes lignes du projet et souvent ma main m’emmène loin de l’idée première. Cette démarche me convient pleinement car je suis toujours à la recherche de l’élément imprévu qui réussit à s’infiltrer au travers de l’idée consciente.

A la manière d’une thérapie, le dessin, la peinture me permettent de me reconnaitre et de me reconstruire.